Documenter une appli Django

lun. 17 novembre 2014
En plein travail sur un projet

J'ai parlé de Documentation Driven Development l'autre jour. Cela dit, si tout le monde est d'accord pour dire qu'une bonne doc est important, personne ne nous dit jamais ce qu'est vraiment une « bonne » doc.

Du coup, on se retrouve souvent avec des docs pourries et donc des logiciels difficiles / pénibles à utiliser.

Voyons donc comment documenter correctement une application Django (ou n'importe quel projet Python, hein, c'est juste pour l'exemple concret et mon référencement).


Petit test de Documentation Driven Development

ven. 14 novembre 2014
une ampoule en noir et blanc

Il y a quelques jours, alors que je bossais sur mon pet project du moment, je me suis surpris à penser « tiens, ça serait bien si cette fonctionnalité devenait une application Django réutilisable ». La fonctionnalité en question ne nécessitant pas plus de quelques lignes, je me suis dit que ce serait rapidement torché.

Le fait que je me retrouve 10 jours plus tard et deux applications supplémentaires me prouve encore une fois que je suis vraiment mauvais avec les estimations. Et on s'étonne que je ne travaille pas au forfait

Quoi qu'il en soit, pour la dernière app, j'ai décidé de tester l'approche Documentation Driven Development. Retours d'expérience.


Un peu de neige

ven. 07 novembre 2014

De la neige en Javascript. Parce que c'est vendredi et je n'ai rien de mieux à faire.


Créer une appli Django réutilisable

lun. 03 novembre 2014
Développeur, développeur, dis moi qui est la plus belle

L'autre jour, j'étais tranquillement assis dans mon fauteuil, sirotant mon café et dépilant une à une les stories de mon backlog avec la régularité d'un opérateur de train nippon lorsque sans grier « gare ! » mon instinct de développeur affuté par des années de labeur se mit à clignoter.

« Cette fonctionnalité, me murmura l'instinct susmentionné, ferait un candidat parfait à l'écriture d'une application dédiée. »


Paris Web 2014, première journée

jeu. 16 octobre 2014
Great success!

Après avoir manqué l'édition précédente de Paris Web, je renoue avec les bonnes habitudes et me trouve cette année à Montrouge en compagnie de plusieurs centaines d'autres joyeuses et joyeux drilles passionné-e-s d'accessibilité, de design, de communication, de bugs de rendu css et de trolls nourris au grain bio.

Comme d'habitude, cette effervescence particulièrement stimulante me retourne le cerveaux, et les pensées les plus diverses se battent entres elles pour accaparer mon temps de concentration disponible.

Voici donc quelques éléments qu'il me tarde de noter sous peine de ne pouvoir dormir cette nuit. C'est partial et décousu, mais c'est comme ça.


Bye bye Montpellier, hello Agde

jeu. 18 septembre 2014
En regardant le coucher de Soleil

Purée… Dix ans ! Dis ans que j'ai débarqué à Montpellier de ma Normandie natale. Sans barbe et avec tous mes cheveux. Les études. Les stages. Les premiers boulots. Le freelancing. Et tout le reste.

Cette ville, je l'ai arpenté dans tous les sens, à pied, en vélo, en tram, en skis (euh… non, pas en skis…). J'en connais toutes les rues par cœur, y ai posé mon postérieur dans tous les cafés, en ai exploré les moindres coins et recoins. La preuve, j'arrive à aller d'un point A à un point B en voiture sans me tromper. Quand on connait le labyrinthe que constituent les rues de Montpellier, c'est quand même balèze, non ?


Tout savoir sur les adresses Bitcoin

jeu. 19 juin 2014

Dans un précédent billet, nous avons étudié un peu le fonctionnement du protocole Bitcoin. Aujourd'hui, nous allons nous intéresser à une partie très spécifique de ce protocole : les adresses.

Rapide rappel. Pour recevoir des Bitcoins, il faut disposer d'une adresse Bitcoin, comme 1J3BnzUeHubrjdMuBjSPtpUy2wv7RchNyy. Pour dépenser les Bitcoins disponibles à cette adresse, il faut connaître la clé secrète associée (en l'occurrence, 5Jd4kDBTJnDmQwLv94gjWheWwsrvmRMGfLj438BBLdRtw4axSAy).

D'où diable sortent ces chaînes de caractères plutôt abstraites ? C'est ce que nous allons voir.

Un nom prédestiné

Un peu de crypto avec les courbes elliptiques

mar. 17 juin 2014

Un peu de crypto, ça vous branche ? Avez-vous déjà entendu parler de courbes elliptiques ? Même si ça n'est pas le cas, vous en avez déjà utilisé sans le savoir. Nous allons donc voir un peu ce que sont ces fameuses courbes elliptiques, et surtout à quoi elles servent dans un contexte cryptographiques.

Les opérations sur les courbes elliptiques sont utilisées dans la cryptographie à clé asymétrique et notamment par l'algorithme ECDSA (Elliptic Curve Digital Signature Algorithm).

Par rapport à RSA (par exemple), qui utilise les multiplications de nombre premiers, ECDSA offre un meilleur niveau de sécurité à taille de clé équivalente. Les opérations de signature sont de plus beaucoup plus rapides, même si en revanche leur vérification est un peu plus lente.

Ce billet comportera sans doute quelques passages un peu pêchus ; si vous êtes allergiques aux mathématiques, vous n'aurez qu'à sauter les passages concernés, je ne vous en voudrai pas. Il y aura aussi un peu de Python pour vous reposer les yeux.



Le point sur les portefeuilles Bitcoin

lun. 05 mai 2014
Ho ! ho ! ho !

Continuons cette petite série d'articles sur Bitcoin avec un billet sur les portefeuilles Bitcoin. Consultez les articles précédents si vous souhaitez savoir ce qu'est Bitcoin ou comprendre le fonctionnement du protocole Bitcoin.

Un portefeuille (wallet) Bitcoin est un logiciel qui vous permet de manipuler (envoyer et recevoir) des Bitcoin. Je rappelle que Bitcoin utilise la cryptographie asymétrique : une adresse publique Bitcoin peut être utilisée pour recevoir des Bitcoin mais il faut connaître la clé privée associée pour les dépenser.


Page 1 / 22 »